Photo : Elkie Vanstiphout

Mardi. L’orage vient de passer moins menaçant que ne l’avait pronostiqué la dame de la météo.

Bon d’accord, ce n’est pas celle linkée qui a agité tous

les débosseleurs de France . Celle-ci est mexicaine, s’appelle Mayté Carranco et est considérée comme l’une des présentatrices les plus sexy du monde. La preuve par l’image. Suis sûr qu’elle ne vous ferait pas regretter le Monsieur Météo de Télébéton.

C’est le printemps. Ce dixième weborama sera donc léger et ras la couenne. C’est un peu tendance non de vendre du contenu ou des idées en émoustillant le chaland ?! Il suffit de jeter un œil à certains clips battant la campagne européenne pour s’en rendre compte. On a beaucoup glosé sur le film proposé par les MJS, mais il y aussi celui diffusé par Le Parlement Européen des Jeunes. Ni le « j’ai envie de toi, fais-moi l’Europe » du premier, ni la drague sur fond de tri des déchets du second sont très band… engageants.

Il n’y a pas que les partis qui se secouent le bas des reins, la Commission Européenne s’adonne aussi à ce genre d’exercices via sa chaine EU Tube afin de passer faire quelques messages. La dernière tentative en date est ce film vantant les mérites de la création d’entreprise au sein de l’Union (voir aussi ce message intitulé Film lovers will love this!).

C’est en naviguant sur Sex in Art que je suis tombé sur les œuvres originales de Elkie Vanstiphout.

Cette jeune belge a – comme Damon Albarn, son influence majeure et revendiquée – un talent protéiforme. Au-delà de son travail photographique qu’elle expose sur différents supports (site, blog, profil Instagram et porte folio flickr), elle fabrique aussi une musique folk et ombragée à la Stina Nordenstam très séduisante et inspirée. Elle revisite d’ailleurs de fort jolie manière le Bad de Michael Jackson.

Elkie ou Ellequi peut être suivie depuis peu.

Pour terminer ce bout de chronique culturelle, je vous invite à aller vous dégourdir la libido pixélisée dans ce drôle d’endroit.

Photo : Elkie Vanstiphout

Lire aussi