je t'aime le train SNCFJe n’ai pas pour habitude d’être un usager / client râleur. Je râle comme tous les français, mais je ne mobilise aucune énergie dès que ça coince au niveau des transport publics. Je constate que les retards à la SNCF sont monnaie courante. Fin novembre je grimpe dans un TER pour rallier mon home après une journée professionnelle passée à la Capitale. Le train aura mis 2 heures au lieu d’une pour arriver.

Ce retard de 60 minutes devait, il me semble, être pris en charge par l’établissement public à caractère industriel et commercial . Cela me fut confirmé en gare d’arrivée quand un de ses agents me tendit, sans que je le lui demande, un petit formulaire de remboursement.

J’ai remplit ce formulaire avec une certaine célérité.

Aujourd’hui, dernier jour de l’année, j’ai reçu une réponse du Centre Régularité de Toulouse. La missive me dit ceci : Après analyse, je vous informe que le versement d’une compensation n’est pas possible. En effet, l’incident que vous avez vécu, lié à la présence d’obstacles sur les voies ou à proximité immédiate, a entraîné une immobilisation prolongée de votre train, pour des raisons externes à l’exploitation ferroviaire. Le retard n’est donc pas imputable à la SNCF.

Je pense sincèrement que cette entreprise se moque de ses clients. Qu’elle les mène en bateau (oui, je sais). L’un d’entre vous me dira sans doute mais c’est maintenant que tu t’en rends compte ?!

Il faudra quand même que l’on m’explique, alors qu’elle n’est pas la cause de ce dysfonctionnement, pourquoi ses agents ont passé ce formulaire aux voyageurs à la descente de leur train ?

 

Lire aussi