MegauploadLa nouvelle est tombée ce soir : le FBI a fermé Megaupload et passé les menottes à son fondateur, Kim Dotcom (c’est un alias, vous vous en doutez) qui se trouvait en Nouvelle-Zélande (7 personnes sont inculpées, 4 ont été arrêtées). Toute la Toile est en émoi, Twitter déborde de stupeur.

C’est 4% du trafic mondial qui vient de tomber.

Pour les détails de cette affaire, je vous confie un article de Korben.

Suite à cette intervention, les hackers d’Anonymous sont passés rapidement à l’action (tweet de YourAnonNews). Les activistes ont plombé les sites du RIAA, d’Universal et de l’US Department of Justice.

C’est avec une certaine célérité que L’Élysée a salué le démantèlement du plus populaire des sites de partage.

Allez, on se console en musique…

Lire aussi