Installer WordPress en local avec XAMPP

Installer WordPress en local avec XAMPP

Ce tutoriel va vous permettre d’installer WordPress sur votre ordinateur à l’aide de XAMPP. Avec cet utilitaire nous pourront héberger notre site en local. En l’activant on fera de notre machine un serveur capable de traiter les pages dynamiques en PHP de notre site et d’en organiser les données.

XAMPP installera donc un serveur Apache qui – combiné à PHP et MySQL (gestionnaire de base de données) – permettra d’afficher le site réalisé avec WordPress.

Pourquoi travailler sur un site WordPress en local ?

  1. Parce que cela ne vous coûtera rien. Vous me direz qu’il existe des solutions gratuites d’hébergement distant (Webhost, Hostinger, Byethost, etc). Certes, mais certaines de ces plateformes ont des limites, peuvent générer des erreurs, voire ne pas vous permettre de tester des thèmes et des plugins un peu lourds… Et puis il faut surtout ne pas négliger la sécurité de votre site. Ces hébergements peuvent convenir un temps pour des petits projets peu sensibles. Il m’arrive d’en utiliser parfois, mais généralement ils me servent de supports transitoires.
  2. Parce que cela vous permettra de travailler en local, de faire face à une éventuelle absence de connexion internet. Malgré tout, il est nécessaire d’avoir bien pensé et construit son projet en amont, d’avoir téléchargé le thème et les plugins nécessaires avant d’envisager une séance de travail à bord d’un train…
  3. Parce que cela vous permettra de disposer en permanence d’une copie identique à celle en production. Vous pourrez ainsi tester les mises à jours (CMS, plugins, thème), vous pourrez travailler sur de nouvelles fonctionnalités…

Pourquoi travailler avec XAMPP ?

Dans ce tutoriel je propose l’installation de WordPress avec XAMPP, parce que WAMP est moins stable et n’est pas disponible pour les utilisateurs travaillant sur Mac. Sachez aussi que vous pouvez travailler aussi avec MAMP, outil développé initialement pour les environnements Macintosh, mais qui dispose désormais d’une version pour Windows.

Attention : à partir de la version 5.6.14 Xampp ne contient plus MySQL mais MariaDB.

Une fois XAMPP téléchargé et installé, lancez-le via le raccourci placé sur votre bureau.

xampp raccourci bureau

Une fenêtre de dialogue s’ouvre. Il faut maintenant démarrer Apache et MySQL en cliquant sur les boutons Start :

start apache et mysql

Créer une base de données

Une fois les modules actifs, on va pouvoir créer la base de données de notre projet en ouvrant MySQL (clic sur le bouton Admin du module).

lancement mysql

MySQL s’ouvre donc sur le navigateur (url courante : http://localhost/phpmyadmin/).

mysql nouvelle base de donnéesOn clique sur l’onglet Base de données et on renseigne les deux champs indiqués ci-dessous avant de valider la création en cliquant sur le bouton Créer.

création base de données

Je passe sur la notion d’interclassement (voir ici). Par défaut vous pouvez sélectionner utf8_general_ci, un interclassement plus rapide que utf8_unicode_ci.

Notre base de données est créée. Nous allons maintenant télécharger la dernière version de WordPress et installer les fichiers sur le serveur dont le chemin sur l’ordinateur est le suivant : ../xampp/htdocs.

  • Si vous travaillez avec MAMP, le répertoire sur lequel vous placerez votre WordPress sera également htdocs.
  • Si vous travaillez avec WAMP, le répertoire sur lequel vous placerez votre WordPress sera www.
  • On télécharge l’archive WordPress;
  • On dézippe l’archive;
  • L’archive dézippée s’appelle wordpress, on la renomme du nom du projet sur lequel on travaille (_projet1 en ce qui concerne ce tuto);
  • On la place sur le serveur;

 Voici une capture d’écran qui vous permet de voir le chemin lorsque l’on travaille sur Windows 8 :

chemin projet xampp Windows 8Lorsque que vous ouvrez le dossier _projet1, vous devez retrouver le contenu suivant :

dossiers fichier WordPressLa base de données est créée, le fichiers du WordPress sont sur le serveur, nous pouvons donc finaliser l’installation de site.

Finalisation de l’installation WordPress

Dans le navigateur, nous appelons l’url (l’adresse) de notre projet. Dans notre exemple elle est la suivante : localhost/_projet1/.

Nous arrivons sur une première page qui nous  rappelle que nous allons avoir besoin des informations suivantes pour créer le fichier wp-config.php qui connectera la base de données et le WordPress :

récapitulatif avant connexionIl nous faut donc :

  • le nom de la base de données que nous venons de créer : mabasededonnees, dans notre exemple;
  • le nom d’utilisateur : root (en local ce sera toujours root);
  • Le mot de passe : on laissera le champ vide;
  • L’adresse de la base de données : localhost.

Si vous travaillez avec WAMP ou MAMP, je vous invite à consulter ce tableau récapitulatif.

Nous disposons donc des informations, nous allons remplir le premier formulaire :

formulaire 1 installation wordpress

Puis nous cliquons sur le bouton Envoyer.

Si tout fonctionne, nous obtenons l’écran suivant :

page lancer installationLe plus difficile est passé, il ne nous reste plus qu’à remplir le formulaire suivant :

formulaire 2 installation wordpressCe formulaire ne contient aucune difficulté particulière.

L’identifiant sera le mot qui vous permettra de vous connecter à l’interface de votre site.

Vous pouvez laisser cocher la mention Vie privée, puisque vous êtes en local.

Nous cliquons sur le bouton Installer WordPress et ça y est notre site est installé.

quel succes fin install wordpressLe WordPress est installé. Il est désormais possible d’intégrer les contenus, d’installer et de paramétrer un thème, d’installer et de paramétrer des plugins.

OVH : l’erreur #1044 – Access denied for user

OVH : l’erreur #1044 – Access denied for user

Suite au commentaire de Stéphane publié sous le tuto Transférer son site WordPress d’un serveur local vers un serveur distant, voici comment résoudre l’erreur #1044 – Access denied for user qui peut survenir lors de l’import de la base de données via Phpmyadmin OVH.

Cette erreur survient lorsque l’on souhaite importer une base de données créée en local vers une base de données OVH.

Pour dépasser cet obstacle il suffit d’éditer le fichier .sql de la base de données exportées (avec un éditeur de code source type Notepad++ ou avec Dreamweaver ou avec tout autre éditeur de code), de  supprimer la ligne suivante :

CREATE DATABASE IF NOT EXISTS `nom-base-de-donnees` DEFAULT CHARACTER SET latin1 COLLATE latin1_swedish_ci;

et de modifier la ligne qui suit celle que nous venons de supprimer :

USE `nom-base-de-donnees`; en indiquant le nom de la base de donnée de l’hébergement OVH.

Crédit photo : Debs (ò‿ó)♪ via Compfight cc

Installer WordPress sur un serveur local avec Wamp – 1ère partie

Ce tutoriel comportera deux à trois parties.

Première partie : Installer et lancer Wamp

Pour réaliser cette prouesse nous allons devoir installer un serveur local sur notre machine. Pour cela nous allons télécharger Wamp (Mamp pour ceux d’entre vous qui ont la drôle d’idée de travailler sur Mac).
L’adresse du site : www.wampserver.com

teléchargement wamp

Que dois-je télécharger ? La version 32 bits ou la version 64 bits ?

Pour le savoir :

Si vous êtes sous Windows Vista ou Windows 7, vous allez cliquer sur le bouton Démarrer, puis sur le Panneau de configuration, puis sur Sécurité

32 ou 64 bits Windows

Si vous êtes sur Windows 8 il vous faudra cliquer sur Paramètres, puis Info PC et jeter un œil à l’élément Sous Système.

Vous téléchargez le programme, puis vous l’exécutez…

Si tout va bien, Wamp s’installera sur votre disque principal (le C:) généralement et non pas, contrairement à EasyPHP, dans le répertoire Program Files (x86).

répertoire wamp

A l’installation Wamp s’ouvrira automatiquement.

Mais lors de votre prochaine session de travail, il faudra lancer le serveur en vous rendant dans le répertoire Wamp et en cliquant sur wampmanager.exe.

lancer wamp

Une fois Wamp lancé, une icône viendra s’ajouter à la barre des tâches. Si elle est verte c’est que Wamp est bien lancé. Si elle est rouge, c’est que les services sont arrêtés.

icone wamp

Étape suivante : création de la base de données…

 

 

Transférer son site WordPress d’un serveur local vers un serveur distant (OVH)

Transférer son site WordPress d’un serveur local vers un serveur distant (OVH)

Mise à jour : 08 février 2014.

Le transfert de son site WordPress de son serveur local vers un serveur distant est une étape délicate qui ne rassure pas toujours les utilisateurs. Je vous propose donc un tutoriel qui décrit chacune des étapes de cette migration.

Je rappelle que le serveur local est le serveur que vous avez installé sur votre machine grâce à un logiciel du type WAMP ou Easy PHP (pour les utilisateurs de PC) et MAMP (pour les utilisateurs de MAC). Il faudra donc lancer WAMP ou MAMP pour réaliser cette intervention.

Le serveur distant est celui qui vous sera fourni par votre hébergeur. Dans notre exemple il s’agit d’OVH.

Ce transfert ne peut pas être effectué si vous n’avez pas activé votre base de données sur OVH.

Exporter la base de données en mode rapide

Au cours de cette première étape vous allez :
– vous connecter à phpMyAdmin (url : http://localhost/phpmyadmin, si vous travaillez avec WAMP);
– sélectionner (en cliquant) la base de données que vous comptez exporter;
– cliquer sur le bouton Exporter;
– choisir SQL comme format (option par défaut);
– cliquer sur le bouton Exécuter.

export base de données serveur local

Placez ce fichier en .sql quelque part sur votre bureau.

NB1 : si votre base de données contient des tables dédiées à un autre projet (une boutique gérée avec un autre CMS, par exemple), ne les intégrez pas dans votre export. Vous pourrez accéder à la sélection des tables à importer en cochant l’option Personnalisée de la Méthode d’exportation.
NB2 : si votre base de données est lourde, il sera peut-être nécessaire de la zipper.

Modifier le fichier .sql

Vous allez ouvrir ce fichier avec votre éditeur de texte habituel, puis vous allez remplacer l’url de votre WordPress en local par celle de votre site en ligne. Pour gagner du temps vous allez utiliser la commande Rechercher / Remplacer (<Ctrl>+F sur PC ou Pomme+F sur MAC).

Votre url en local ressemblera à ceci :  http://localhost/monsite. Vous allez remplacer localhost/monsite par monsite.fr (si votre domaine est en .fr).

Importer le fichier .sql modifié vers la base de données OVH

Vous allez vous connecter à phpMyAdmin OVH à l’aide des coordonnées de la base de données distante. L’importation est simple : il suffit de cliquer sur le bouton Importer, de sélectionner le fichier .sql modifié se trouvant sur votre machine et de cliquer sur le bouton Exécuter.

importer base de données serveur local

Modifier le fichier wp-config initial avant son transfert vers serveur distant

Vous allez éditer et modifier le fichier wp-config du site WordPress en local comme indiqué dans le tutoriel Installer WordPress sur son serveur OVH.

Transférer les dossiers et les fichiers WordPress en local vers le serveur distant

Cette étape est très aisée. Il suffit d’ouvrir votre logiciel FTP (Filezilla ou autre) et de transférer tout le contenu de votre dossier WordPress  local vers le serveur OVH (dans le répertoire www).

Une fois le contenu transféré, on peut considérer que l’intervention est terminée. Vous pourrez alors vous connecter à l’administration de votre site avec le même identifiant et le même mot de passe que ceux utilisés en local.

Une dernière chose : il sera nécessaire de réinitialiser les permaliens dans votre WordPress. Il suffit juste de se rendre dans Réglages, puis Permaliens, puis de cliquer sur le bouton Enregistrer les modifications.

Si vous souhaitez un accompagnement personnalisé pour réaliser votre site WordPress, contactez-moi via le formulaire de contact.

L’extension du jour : Le plugin Post UI Tabs

L’extension du jour : Le plugin Post UI Tabs

Mise à jour : 18 mai 2015.

Il existe un bon moyen pour présenter ses références dans une seule page et par domaines d’intervention : l’extension Post UI Tabs. Ce plugin permet de présenter du contenu multiple via une navigation par onglets jQuery, comme vous pouvez le voir sur cette page test.

Télécharger Post UI Tabs (cette extension n’est plus maintenue, il est donc possible qu’il y ait un souci de compatibilité avec votre version de WordPress ou avec votre thème.)

Comme d’habitude vous téléchargez l’extension, vous la dézippez et vous l’activez.

Ensuite vous allez dans l’administration de votre blog, puis Réglages (où vous allez pouvoir paramétrer l’outil).

capture reglages Post UI Tabs

Vous allez pouvoir choisir votre habillage (25 styles sont disponibles) ou appliquer votre propre CSS (pour cela il faudra cocher l’élément Disables Skins).

Une fois ces réglages effectués, vous allez pouvoir intégrer votre contenu dans un article ou dans une page en plaçant ce code :

code Post UI Tabs

Il peut-être copié-collé via ce lien.

Ensuite vous n’avez plus qu’à nommer vos onglets (dans le champ Your tab name) et à insérer votre contenu (dans le champs Your tab content).

Pour ajouter un autre onglet, vous insérerez alors une autre ligne de code juste avant la balise de fermeture .

Voici un exemple de présentation :

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum.

 

Finaliser une installation de WordPress

Une fois WordPress hébergé sur le serveur, vous allez pouvoir finaliser son installation afin de profiter pleinement de l’outil.

Rendez-vous sur la page http://www.mondomaine.fr/wp-admin/install.php ou http://www.mondomaine.fr/blog/wp-admin/install.php.

S’affiche alors la page suivante :

page de bienvenue de WordPress

Vous allez donner un titre à votre blog qui peut donc être différent de votre nom de domaine, modifier l’identifiant (par défaut WordPress propose admin), saisir à deux reprises votre mot de passe et une adresse de messagerie qui vous permettra à WordPress de vous envoyer toutes les notifications liées à l’activité dans l’administration de votre blog.

Je vous conseille de laisser cocher la case intituler “Autoriser mon site à apparaître dans les moteurs de recherche comme Google et Technorati”.
Sachez que si vous décochez cette case le temps de mettre en place votre blog (thème, premiers contenus, etc), vous pourrez ré-autoriser votre site à apparaître dans les moteurs ultérieurement.

NB : sachez que si vous laissez admin comme identifiant, vous ne pourrez pas le modifier ensuite. Vous serez alors obligé de créer au moins un nouvel utilisateur dans l’administration de votre blog, si vous souhaitez que vos billets soient signés avec un autre identifiant.

Une fois tous les champs renseignés, vous pouvez cliquer sur le bouton Installer WordPress.

A ce moment là s’affichera la page suivante :

page de félicitations

Vous recevrez également une notification sur l’adresse mail que vous aurez renseignée précédemment.

Vous n’avez donc plus qu’à vous connecter à l’administration de votre blog en cliquant sur le bouton Se connecter.

page de connexion administration WordPress

Maintenant vous pouvez rédiger votre premier billet.

Je ferai très prochainement un billet avec quelques recommandations pour optimiser votre blog.