WordPress 4.1 livre Twenty Fifteen, nouveau thème par défaut

WordPress 4.1 livre Twenty Fifteen, nouveau thème par défaut

Trois mois après la sortie de Benny, la version 4.0 de WordPress, Automattic lance Dinah et présente Twenty Fifteen, nouveau thème natif.

Comme toutes ses mises à jour majeures, la version 4.1 du CMS porte le nom d’un grand artiste de jazz. C’est fois-ci le célèbre gestionnaire de contenu est baptisé Dinah et fait référence à Dinah Washington, chanteuse et pianiste qui immortalisa le What a Diff’rence a Day Made de María Grever.

Twenty Fifteen et l’écriture sans distraction

Un bonheur n’arrivant jamais seul, l’arrivée de Dinah s’accompagne de celle d’un nouveau template baptisé Twenty Fifteen.

Si Twenty Fourteen avait été conçu pour les sites dits magazines, Twenty Fifteen comblera d’abord les blogueurs. Orienté contenu, le thème, au design adaptatif, est d’une sobriété exemplaire. Il est composé de deux colonnes, dont la celle de la barre latérale qui reste fixe lorsque l’on fait défiler la page.

La clarté de l’ensemble est accentuée par l’utilisation de Noto Serif et Noto Sans, des polices Google.

Pour donner un peu de relief à leur site, les utilisateurs pourront choisir entre 6 jeux de couleurs de base et charger deux images, l’une pour la barre latérale (dimensions : 954 × 1300 pixels), l’autre en guise d’image de fond.

Autres nouveautés

Un éditeur de texte en mode écriture sans distraction activable via le bouton suivant :

écriture sans distraction wordpressAinsi paramétré l’interface est épurée au maximum

interface écriture sans distraction twenty fifteen
Un nouveau menu personnalisé dédié aux réseaux sociaux fait son apparition dans les menus personnalisés du bloc Apparence

menu des liens de réseaux sociauxL’outil affichera automatiquement l’icône du lien.

Vidéo Vine et Déconnexion globale

WordPress 4.1 permet l’insertion des vidéos Vine en copiant et en collant uniquement l’url.

Cette nouvelle version permet également de se déconnecter de toutes les machines à partir desquelles on a accéder au tableau de bord. Pour cela il suffira pour l’utilisateur de se rendre sur son profil et de cliquer sur le bouton Me déconnecter de toutes les autres sessions.

WordPress est désormais traduit en 44 langues.

Télécharger Twenty Fifteen

Nouvel boutique Prestashop pour le label monopsone

Le micro label monopsone s’offre Prestshop, un écrin idéal pour exposer et vendre ses beaux disques.

boutique prestashop monopsone

C’est un de mes projets favoris, sans doute parce qu’il combine mon goût pour la musique et mon artisanat numérique. Cela fait un bail que je suis l’activité de monopsone. La structure vit à son rythme en livrant au compte-goutte de beaux objets sonores. Les derniers constituent une série baptisée Fragments. Les trois premiers sont sortis l’année dernière, les trois suivants sont disponibles actuellement en pré-commandes.

Jusqu’à présent le label vendait ses disques sur son site grâce à WP e-Commerce, extension WordPress qui rend énormément de services. Et elle en d’ailleurs rendu depuis son installation en septembre 2011. Mais il était temps de permettre à l’équipe de gérer son commerce électronique avec un outil plus complet, ergonomique et performant.

C’est le cas avec Prestashop, CMS que j’ai installé et paramétré intégralement. La version actuelle offre un thème graphique sobre et très acceptable pour un partenaire disposant d’un budget très limité. Nous n’avons donc pas touché à la robe, puisque l’indispensable était ailleurs.

Monopsone a désormais la maitrise totale de son activité. C’était déjà le cas avec le plugin, mais celui-ci est quand même un peu plus retors. Notamment à cause de ses interfaces disséminées dans le tableau de bord.

La team monopsone semble comblée par sa boutique qu’elle décrit comme étant plus belle, plus grande, plus claire et plus pratique !

Je vous invite donc à découvrir les groupes et artistes défendus par le label.

Vous souhaitez que je vous accompagne dans la réalisation de votre boutique Prestashop, contactez-moi via le formulaire.

Télécharger Prestashop.

Bref, j’ai mis à jour la version de WordPress

Vous ne vous en rendez pas compte, mais je viens de mettre à jour la version de WordPress qui motorise ce blog. Ce n’est évidemment pas la première fois. Mais là, j’avais envie de le dire. D’autant que c’est Sonny que je viens de charger, autrement dit la version 3.3 du CMS.

Sonny c’est pour Sonny Stitt, saxophoniste de jazz que la critique avait rebaptisé Lone Wolf.

Quelles sont les nouveautés de cette nouvelle mouture ? Certaines d’entre elles ne sont pas rien.

WordPress 3.3 prend désormais en charge la sauvegarde des widgets. Ainsi vous pourrez passer d’un thème à un autre sans perdre la configuration des widgets que vous aurez installés.

C’est une évolution attendue depuis longtemps par les utilisateurs.

Autre nouveauté non négligeable : l’intégration des médias à l’aide du cliquer-déposer.

le champ cliquer deposer wordpress 3.3A noter qu’il n’y a plus qu’un seul bouton pour intégrer les médias quelque soit le format.

Des pointeurs ont été intégrés à l’interface pour vous donner des informations sur les changements. La navigation a également gagné en ergonomie.

ergonomie navigation

La barre horizontale est en peu plus synthétique…

barre de navigation horizontale

Sonny prend aussi en charge les permaliens en postname par défaut. Ainsi vous pourrez opter pour une la structure suivante : http://www.monsite.fr/exemple-article/. Celle du Web Hamster est actuellement celle-ci : /%year%/%monthnum%/%postname%/

Optimisation pour une édition sur les tablettes.

Bref. Ce sont là quelques éclats de cette mise à jour importante.

Mais comme des images valent parfois mieux que des mots, voici une vidéo de présentation de ce Sonny qui ne manque pas de souffle…

 

Finaliser une installation de WordPress

Une fois WordPress hébergé sur le serveur, vous allez pouvoir finaliser son installation afin de profiter pleinement de l’outil.

Rendez-vous sur la page http://www.mondomaine.fr/wp-admin/install.php ou http://www.mondomaine.fr/blog/wp-admin/install.php.

S’affiche alors la page suivante :

page de bienvenue de WordPress

Vous allez donner un titre à votre blog qui peut donc être différent de votre nom de domaine, modifier l’identifiant (par défaut WordPress propose admin), saisir à deux reprises votre mot de passe et une adresse de messagerie qui vous permettra à WordPress de vous envoyer toutes les notifications liées à l’activité dans l’administration de votre blog.

Je vous conseille de laisser cocher la case intituler “Autoriser mon site à apparaître dans les moteurs de recherche comme Google et Technorati”.
Sachez que si vous décochez cette case le temps de mettre en place votre blog (thème, premiers contenus, etc), vous pourrez ré-autoriser votre site à apparaître dans les moteurs ultérieurement.

NB : sachez que si vous laissez admin comme identifiant, vous ne pourrez pas le modifier ensuite. Vous serez alors obligé de créer au moins un nouvel utilisateur dans l’administration de votre blog, si vous souhaitez que vos billets soient signés avec un autre identifiant.

Une fois tous les champs renseignés, vous pouvez cliquer sur le bouton Installer WordPress.

A ce moment là s’affichera la page suivante :

page de félicitations

Vous recevrez également une notification sur l’adresse mail que vous aurez renseignée précédemment.

Vous n’avez donc plus qu’à vous connecter à l’administration de votre blog en cliquant sur le bouton Se connecter.

page de connexion administration WordPress

Maintenant vous pouvez rédiger votre premier billet.

Je ferai très prochainement un billet avec quelques recommandations pour optimiser votre blog.

 

Installer WordPress sur son serveur OVH

wordpress par kalexanderson

Cette étape ne peut avoir lieu que si vous avez activé votre base de données sur OVH.

1- Introduction

Ce tutoriel vous sera utile si vous utilisez Filezilla comme client FTP. Pour simplifier, Filezilla est l’outil qui vous permettra de charger tous les fichiers WordPress (ceux-ci seront d’abord stockés en local sur votre machine) vers votre serveur OVH.

Vous pouvez installer et paramétrer Filezilla en vous aidant de ce tutoriel produit par Vincent Meunier.

Les coordonnées de votre serveur OVH vous sont fournies par mail lorsque votre hébergement est créé.

Les informations vous sont transmises ainsi par OVH :

VOS CODES FTP
————-
Ces codes vous permettront de mettre votre site en ligne
(Attention: Vos données doivent être mises en place dans le répertoire www)

Serveur ftp : ftp.mondomaine.fr ou ftp.starter.ovh.net
Login ou utilisateur : info transmise par OVH
Mot de passe : info transmise par OVH

Ce sont ces informations qu’il vous faudra saisir lorsque vous paramétrez Filezilla pour ce compte.

2- Installation de WordPress sur le serveur

– Téléchargement et paramétrage du fichier wp-config

Vous devez maintenant télécharger la dernière version de WordPress.

Une fois dézippé, vous obtenez un dossier WordPress dans lequel sont contenus 3 sous-dossiers : wp-admin, wp-content et wp-includes, ainsi qu’une multitude de fichiers qui seront tous à transférer sur le serveur dans le dossier www.

Parmi ces fichiers, il y en a un qu’il va falloir configurer pour permettre la gestion de votre blog par la base de données. Il s’agit du fichier wp-config-sample.

Vous allez avant tout le renommer ainsi : wp-config.

Puis vous allez l’ouvrir avec Dreamweaver ou avec Notepad++, si vous ne possédez pas la suite Adobe. Notepad++ est téléchargeable gratuitement via le lien suivant.

Nous allons ouvrir le fichier avec ConTEXT. Voici une capture (cliquer sur l’image)…

wp-config dans ConText

Voici les éléments (encadrés en noir) que vous aurez à modifier dans ce fichier (cliquer sur l’image)…

capture des éléments à modifier dans le fichier wp-config

Toutes ces informations vous sont données dans le mail que vous avez reçu lors de la création de votre base de données (voir le tutorial suivant).
Ce sont les données techniques suivantes (j’ai effacé mes informations personnelles pour les remplacer par des x) :

MySQL:
Serveur : mysqlx-x.xxxxx (DB_HOST dans le fichier wp-config)
Utilisateur : xxxxxxxxx (DB_USER dans le fichier wp-config)
Nom de la base : xxxxxxxx (DB_NAME dans le fichier wp-config)
Mot de passe : xxxxxxx (DB_PASSWORD dans le fichier wp-config)

NB : le noms de l’utilisateur et le nom de la base sont les mêmes.

Rappel : Pour le DB_HOST, vous devez saisir les coordonnées du serveur, soit mysqlx-x.xxxxx dans l’exemple.
N’oubliez pas de conserver les apostrophes qui encadrent les informations modifiées, comme ceci : ‘mysqlx-x.xxxxx’

Vous enregistrez les modifications et on passe à l’étape suivante.

3- Transfert de WordPress vers le serveur OVH via Filezilla

Vous devez ouvrir Filezilla et vous connecter au serveur.

transfert tout le contenu de WordPress dans le dossier www du serveur OVH

Ensuite vous allez transférer tout le contenu de WordPress dans le dossier www du serveur OVH.

Puis vous devrez supprimer le fichier index.html.

suppression du fichier index.html

Vous devrez supprimer le fichier index.html.

Ainsi l’url de la page d’accueil de votre blog sera : www.mondomaine.fr ou www.mondomaine.com

Si vous souhaitez héberger votre blog en complément de votre site statique, alors il faudra charger le contenu de WordPress dans un dossier que vous pourrez baptiser blog ou comme vous le souhaiterez.

l’url de votre blog sera alors la suivante : www.mondomaine.fr/blog ou www.mondomaine.com/blog.

Dans ce cas là l’index de votre site statique ne doit pas être supprimé.

cas index du site statique

NB : le dossier img présent ne gêne en rien. Il s’agit du dossier contenant les images de la page baptisée en construction fournie par OVH.

Une fois tout le contenu Worpress transféré, il ne reste plus qu’à finaliser l’installation de WordPress. Celle-ci fait l’objet d’un autre tutoriel.

Crédit photo: Kalexanderson via Compfight cc