Transférer son site WordPress d’un serveur local vers un serveur distant (OVH)

Transférer son site WordPress d’un serveur local vers un serveur distant (OVH)

Mise à jour : 08 février 2014.

Le transfert de son site WordPress de son serveur local vers un serveur distant est une étape délicate qui ne rassure pas toujours les utilisateurs. Je vous propose donc un tutoriel qui décrit chacune des étapes de cette migration.

Je rappelle que le serveur local est le serveur que vous avez installé sur votre machine grâce à un logiciel du type WAMP ou Easy PHP (pour les utilisateurs de PC) et MAMP (pour les utilisateurs de MAC). Il faudra donc lancer WAMP ou MAMP pour réaliser cette intervention.

Le serveur distant est celui qui vous sera fourni par votre hébergeur. Dans notre exemple il s’agit d’OVH.

Ce transfert ne peut pas être effectué si vous n’avez pas activé votre base de données sur OVH.

Exporter la base de données en mode rapide

Au cours de cette première étape vous allez :
– vous connecter à phpMyAdmin (url : http://localhost/phpmyadmin, si vous travaillez avec WAMP);
– sélectionner (en cliquant) la base de données que vous comptez exporter;
– cliquer sur le bouton Exporter;
– choisir SQL comme format (option par défaut);
– cliquer sur le bouton Exécuter.

export base de données serveur local

Placez ce fichier en .sql quelque part sur votre bureau.

NB1 : si votre base de données contient des tables dédiées à un autre projet (une boutique gérée avec un autre CMS, par exemple), ne les intégrez pas dans votre export. Vous pourrez accéder à la sélection des tables à importer en cochant l’option Personnalisée de la Méthode d’exportation.
NB2 : si votre base de données est lourde, il sera peut-être nécessaire de la zipper.

Modifier le fichier .sql

Vous allez ouvrir ce fichier avec votre éditeur de texte habituel, puis vous allez remplacer l’url de votre WordPress en local par celle de votre site en ligne. Pour gagner du temps vous allez utiliser la commande Rechercher / Remplacer (<Ctrl>+F sur PC ou Pomme+F sur MAC).

Votre url en local ressemblera à ceci :  http://localhost/monsite. Vous allez remplacer localhost/monsite par monsite.fr (si votre domaine est en .fr).

Importer le fichier .sql modifié vers la base de données OVH

Vous allez vous connecter à phpMyAdmin OVH à l’aide des coordonnées de la base de données distante. L’importation est simple : il suffit de cliquer sur le bouton Importer, de sélectionner le fichier .sql modifié se trouvant sur votre machine et de cliquer sur le bouton Exécuter.

importer base de données serveur local

Modifier le fichier wp-config initial avant son transfert vers serveur distant

Vous allez éditer et modifier le fichier wp-config du site WordPress en local comme indiqué dans le tutoriel Installer WordPress sur son serveur OVH.

Transférer les dossiers et les fichiers WordPress en local vers le serveur distant

Cette étape est très aisée. Il suffit d’ouvrir votre logiciel FTP (Filezilla ou autre) et de transférer tout le contenu de votre dossier WordPress  local vers le serveur OVH (dans le répertoire www).

Une fois le contenu transféré, on peut considérer que l’intervention est terminée. Vous pourrez alors vous connecter à l’administration de votre site avec le même identifiant et le même mot de passe que ceux utilisés en local.

Une dernière chose : il sera nécessaire de réinitialiser les permaliens dans votre WordPress. Il suffit juste de se rendre dans Réglages, puis Permaliens, puis de cliquer sur le bouton Enregistrer les modifications.

Si vous souhaitez un accompagnement personnalisé pour réaliser votre site WordPress, contactez-moi via le formulaire de contact.

Choses vues lues ou mises à jour #1

Hamster par Victor MuiPetit fourre-tout en guise de nouvelle rubrique. De toute façon ce blog est mal fichu rangé fagoté (toutes les mentions sont valables). Il devrait être ma vitrine ma carte de visite l’étale de mon savoir-faire, mais que nenni sacrebleu, il n’est point cela ! Il devrait pourtant, j’envisage toujours plein de choses pour mettre en valeur mes talents de webmaster, j’y pense et puis j’oublie.

Je vais donc ici lier quelques pages web et autres outils qui ont pu à la fois me distraire ou m’aider dans les missions que l’on me confie.

Référencement

Commençons fun avec un article du Journal du net qui publie des extraits d’une étude réalisé par Raphaël Richard (un cador du SEO, paraît-il) et intitulé Google décodé : les 300 critères de classement. Quelques internaute tancent un peu l’auteur de la chose. Bon, faut voir, non faut lire.

Cela me fait penser qu’il va falloir que j’optimise le title de ce billet.

Infographie

Suchablog diffuse une belle infographie sur la façon dont Nicolas Sarkozy et ses potes de l’UMP font passer leurs idées. Alors bien sûr on peut contester le fond, mais c’est assez drôle.

Mozilla Firefox

La saviez-vous ? Firefox a mis en ligne plus tôt que prévu la version 5 de son navigateur. Soit trois mois après avoir fourni la version 4. Cette nouvelle mouture nettoie l’outil de quelques bugs et renforce notamment le contrôle de la publicité ciblée avec le Do Not Track. Ce module est à activer dans Options, onglet Vie Privée en cochant la mention Indiquer aux sites web de ne pas me pister.

Coup de pouce

Le weekend dernier, Mathias, un jeune français expatrié au Pérou a connu quelques déconvenues lors de son installation de WordPress sur son hébergement OVH. Skype annihilant toutes les distances, nous sommes parvenus à régler ce souci et ce malgré le décalage horaire (7 heures de moins à Lima). Son blog, Les tribulations d’un français en Péruvie, prend forme désormais.

Solidarité

Si vous avez été sensible à la détresse des japonais suite au tsunami du 11 mars 2011 et à la catastrophe nucléaire majeure qui en a découlé, vous pouvez marquer votre solidarité en écrivant un petit haïku qui sera publié sur le site de l’association Kibô Promesse. L’ONG ouvrira bientôt une boutique dans laquelle seront vendus des objets créés tout exprès. Ces créations sont à découvrir sur la page FaceBook dédiée.

Pour le coup je diffuse cette vidéo émise par un français vivant près de la centrale de Fukushima, un message de colère qui fait froid dans le dos et qui aurait été censuré sur YouTube…

A suivre…

Photo : Hamster de Victor Mui

Installer WordPress sur son serveur OVH

wordpress par kalexanderson

Cette étape ne peut avoir lieu que si vous avez activé votre base de données sur OVH.

1- Introduction

Ce tutoriel vous sera utile si vous utilisez Filezilla comme client FTP. Pour simplifier, Filezilla est l’outil qui vous permettra de charger tous les fichiers WordPress (ceux-ci seront d’abord stockés en local sur votre machine) vers votre serveur OVH.

Vous pouvez installer et paramétrer Filezilla en vous aidant de ce tutoriel produit par Vincent Meunier.

Les coordonnées de votre serveur OVH vous sont fournies par mail lorsque votre hébergement est créé.

Les informations vous sont transmises ainsi par OVH :

VOS CODES FTP
————-
Ces codes vous permettront de mettre votre site en ligne
(Attention: Vos données doivent être mises en place dans le répertoire www)

Serveur ftp : ftp.mondomaine.fr ou ftp.starter.ovh.net
Login ou utilisateur : info transmise par OVH
Mot de passe : info transmise par OVH

Ce sont ces informations qu’il vous faudra saisir lorsque vous paramétrez Filezilla pour ce compte.

2- Installation de WordPress sur le serveur

– Téléchargement et paramétrage du fichier wp-config

Vous devez maintenant télécharger la dernière version de WordPress.

Une fois dézippé, vous obtenez un dossier WordPress dans lequel sont contenus 3 sous-dossiers : wp-admin, wp-content et wp-includes, ainsi qu’une multitude de fichiers qui seront tous à transférer sur le serveur dans le dossier www.

Parmi ces fichiers, il y en a un qu’il va falloir configurer pour permettre la gestion de votre blog par la base de données. Il s’agit du fichier wp-config-sample.

Vous allez avant tout le renommer ainsi : wp-config.

Puis vous allez l’ouvrir avec Dreamweaver ou avec Notepad++, si vous ne possédez pas la suite Adobe. Notepad++ est téléchargeable gratuitement via le lien suivant.

Nous allons ouvrir le fichier avec ConTEXT. Voici une capture (cliquer sur l’image)…

wp-config dans ConText

Voici les éléments (encadrés en noir) que vous aurez à modifier dans ce fichier (cliquer sur l’image)…

capture des éléments à modifier dans le fichier wp-config

Toutes ces informations vous sont données dans le mail que vous avez reçu lors de la création de votre base de données (voir le tutorial suivant).
Ce sont les données techniques suivantes (j’ai effacé mes informations personnelles pour les remplacer par des x) :

MySQL:
Serveur : mysqlx-x.xxxxx (DB_HOST dans le fichier wp-config)
Utilisateur : xxxxxxxxx (DB_USER dans le fichier wp-config)
Nom de la base : xxxxxxxx (DB_NAME dans le fichier wp-config)
Mot de passe : xxxxxxx (DB_PASSWORD dans le fichier wp-config)

NB : le noms de l’utilisateur et le nom de la base sont les mêmes.

Rappel : Pour le DB_HOST, vous devez saisir les coordonnées du serveur, soit mysqlx-x.xxxxx dans l’exemple.
N’oubliez pas de conserver les apostrophes qui encadrent les informations modifiées, comme ceci : ‘mysqlx-x.xxxxx’

Vous enregistrez les modifications et on passe à l’étape suivante.

3- Transfert de WordPress vers le serveur OVH via Filezilla

Vous devez ouvrir Filezilla et vous connecter au serveur.

transfert tout le contenu de WordPress dans le dossier www du serveur OVH

Ensuite vous allez transférer tout le contenu de WordPress dans le dossier www du serveur OVH.

Puis vous devrez supprimer le fichier index.html.

suppression du fichier index.html

Vous devrez supprimer le fichier index.html.

Ainsi l’url de la page d’accueil de votre blog sera : www.mondomaine.fr ou www.mondomaine.com

Si vous souhaitez héberger votre blog en complément de votre site statique, alors il faudra charger le contenu de WordPress dans un dossier que vous pourrez baptiser blog ou comme vous le souhaiterez.

l’url de votre blog sera alors la suivante : www.mondomaine.fr/blog ou www.mondomaine.com/blog.

Dans ce cas là l’index de votre site statique ne doit pas être supprimé.

cas index du site statique

NB : le dossier img présent ne gêne en rien. Il s’agit du dossier contenant les images de la page baptisée en construction fournie par OVH.

Une fois tout le contenu Worpress transféré, il ne reste plus qu’à finaliser l’installation de WordPress. Celle-ci fait l’objet d’un autre tutoriel.

Crédit photo: Kalexanderson via Compfight cc

Activer une base de donnée sur OVH pour installer son blog WordPress

Vous souhaitez installer WordPress sur OVH. Pour cela vous allez devoir créer votre Base de données.

Activer sa base de données sur OVH suppose que vous ayez un hébergement chez ce prestataire.
Ce tutoriel ne vous sera utile que si vous souhaitez maîtriser chacune des étapes de votre installation.
OVH propose WordPress et d’autres CMS via des modules clé en main. Si vous choisissez cette option, alors vous devrez alors consulter ses propres tutoriels.
A la vision des captures d’écran sur le site de la société, on peut se demander si la version de WordPress proposée par le module est la plus récente.

NB : certains liens vous conduiront vers les définitions Wikipédia de certains termes (j’envisage de créer prochainement un glossaire)

Lorsque votre hébergement est actif, vous devez avoir une page web qui ressemble à celle-ci (cliquer sur l’image pour l’agrandir) :

capture page web en construction OVH

Activer sa base de données sur OVH.

Contrairement à un site web statique un site web dynamique a besoin d’une base de données pour fonctionner. Je vous conseille, si vous souhaitez en savoir plus sur le fonctionnement d’une page web dynamique de consulter cette définition Wikipédia.

Vous devez vous connecter au Manager OVH en vous munissant du NIC-handle qui vous a été fourni dans un mail après votre achat.

Une fois connecté vous arrivez sur votre administration :

capture interface accueil OVH

Vous cliquez alors sur le nom de domaine pour lequel vous souhaitez créer votre base de donnée : mondomaine.fr dans l’exemple ci-dessus.

Vous arrivez ensuite sur une nouvelle page qui va vous permettre de gérer votre hébergement.

capture page hébergement mutualisé

Sur cette page, vous cliquerez sur l’onglet Mutualisé (si vous êtes sur un hébergement mutualisé), puis sur l’option Hébergement (voir la grosse flèche noire), puis vous cliquerez sur Gestion SQL de l’option Bases de données SQL (tableau de droite, flèche noire).

Vous entrez sur la page Gestion de MySQL. Cliquez sur Nouvelle Base (flèche noire à droite)

capture gestion de MySql

Vous ouvrez la page Création d’une base de données. Vous n’aurez plus qu’à compléter le nom de votre base de données (flèche noire) et à valider.

capture création base de données

Une fois la validation effectuée, vous revenez vers la page Gestion de MySQL. S’affichent ainsi les coordonnées de votre base de données et son état (flèche noire). Celles-ci vous seront transmises par mail. Elles seront utilisées lors de la mise en place de votre CMS (WordPress ou autre) sur le serveur.

capture gestion mysql validation

L’activation de la base de données est quasi instantanée. Un petit picto représentant 2 clés vous indique que votre base de données est protégée par un mot de passe.

pictogramme clé bdd

Félicitations ! Vous venez donc de créer votre base de données sur OVH.

Vous pouvez désormais passer à l’étape suivante : l’installation de WordPress sur votre serveur OVH.