Mathilde Warnier chroniqueuse chez Field

Mathilde Warnier, chroniqueuse dans Au field de la nuitIl y avait longtemps que je n’avais pas tendu mon petit fil rouge. Il se trouve que la nuit dernière faisant, je suis tombé sur un nouveau numéro de Au field de la nuit. Et qui vois-je assise et attentive autour des invités (parmi lesquels Juliette Gréco et Thierry Neuvic) ?

Mathilde Warnier, la jeune femme cueillie par le remuant Nicolas Bedos lors d’une émission diffusée en novembre (en fait non, c’est lui qui fut cueilli).

Je pensai tout d’abord que l’émission avait été enregistrée au même endroit que lors de la rencontre, mais non, Mathilde est désormais chroniqueuse. Elle s’exprima à la toute fin du programme. Il semble qu’elle fut un peu plus à l’aise que lors de sa première prestation après le buzz (voir ci-dessous).

L’étudiante a été sérieusement tancée par les internautes suite à sa première intervention, notamment parce qu’elle avait déclarée qu’elle ne ferait pas de télévision dans l’immédiat.

L’émission diffusée cette nuit peut être revue sur le site dédié.

Nicolas Bedos et Mathilde : la suite…

Nicolas Bedos Salut les terriens

Ah je ris, pas de me voir si beau en ce miroir, mais parce que Nicolas Bedos a encore dit une chose au sujet de sa rencontre avec Mathilde que d’autres ont traduit à leur sauce. Cela s’est passé samedi sur le plateau de Salut Les terriens, l’émission hebdomadaire que Thierry Ardisson anime depuis 2006 sur Canal + (en clair).

La présence de Nicolas Bedos était l’une des dernières étapes de sa tournée promotionnelle destinée à présenter le premier volume de Journal d’un mythomane. Lors de la séquence, Thierry Ardisson est revenu sur son échange avec Mathilde lors d’un talk-show tardif de TF1.

A l’animateur qui mentionna qu’un journal people avait écrit que Mathilde et lui était ensemble, Le jeune auteur a répondu pour titiller le public : « Bien sûr que nous sommes ensemble. » Avant d’ajouter : « C’est quelqu’un qui fait partie de ma vie, c’est tout ».

Mine de rien tout le monde y croit. A l’idylle. Sauf Bibi.

Nicolas Bedos a-t-il pécho Mathilde Warnier ?

Nicolas Bedos Mathilde Warnier

Voilà que le web hamster circule sur les plate-bandes de Morandini et consorts. Un peu de peoplerie ne fait pas de mal. Bien au contraire, c’est presque aussi détendant et réparateur qu’une sieste flash.

Je résume : Nicolas Bedos, en pleine promo du volume 1 de son Journal d’un mythomane, a fait la connaissance de Mathilde Warnier prononcez Ouarnier), étudiante préparant un BTS à Suger, lors de son passage dans Au Field de la nuit. Leur échange,  ponctué de saillies peu chevaleresques mais gourmandes de l’auteur, fut la sensation du web (j’abhorre le terme buzz) les deux ou trois jours qui suivirent.

Certains, très premiers degrés, n’y ont vu que muflerie de la part de l’ancien chroniqueur de La semaine critique. Alors qu’il ne s’agissait que d’une joute complice et irrévérencieuse. La jeune femme est délicieuse et pleine de répartie, et Nicolas Bedos est visiblement saisi par son charme.

Voici la séquence (via Dailymotion)…

Depuis, Mathilde ne s’est présentée que sur le plateau de C’est à vous pour évoquer cette rencontre (elle aurait refusé les avances du Grand Journal).

Mais les spéculations sur une relation poussée entre le novéliste cathodique et la jeune femme vont bon train. Celles-ci étant alimentées par quelques paparazzades.

Affaire à suivre (ou pas) donc !

Je viens de lire la chronique de Frédéric Beigbeder au sujet du Journal d’un mythomane.

Lire aussi : Nicolas Bedos et Mathilde : la suite…

Weborama #26

Hurrah ! Je finis le premier mois de l’année en remettant en route mes petites revue du web. Vous me direz (et vous aurez bien raison) que les revues pullulent et que donc la mienne serait superfétatoire. Et bien soit, mais j’aime me regarder le nombril.

Ce weekend j’ai googlé Nicolas Bedos. J’aime bien ce mec, dont la semaine mythomane est l’un des rendez-vous télévisuels que je ne manque jamais (la chronique peut-être vue sur Pluzz, la plate-forme de rediffusion de France Télévision). Ses provocations ne gênent que les autres. Le moteur m’a conduit vers une autre pastille de l’auteur qui ne veut pas qu’on le qualifie d’humoriste et encore moins d’humoriste de gauche. La séquence est extraite d’un site baptisé Bobo de merde.

J’ai aussi passé beaucoup de temps sur le live stream en anglais d’Al Jazeera. La chaine Qatari fut le seul endroit où l’on pouvait avoir des nouvelles immédiates sur ce qu’il se passait en Égypte (en dehors de Twitter),  jusqu’à ce que le pouvoir coupe le faisceau. Il y a sur le site TotallyCoolPix des photos grands formats de cette révolution salutaire (si elle débouche sur un vrai régime démocratique), mais violente (certaines images ne sont pas à mettre entre tous les yeux).

Il y avait encore beaucoup de monde sur la place Tahrir aujourd’hui.

Des nouvelles de Mon Réseau Business, réseau social qui met en contact les actifs région par région. La plate-forme vient d’éteindre son activité à la région Poitou-Charente. Les inscrits sont encore peu nombreux. Je ne sais pas si il y aura, à un moment donné, une interaction possible entre les membres de chacune des régions. L’avenir le dira.

Petit coup de gueule. Je me suis inscrit sur deux forums dédiés à la photographie, dont Parlonsphoto.com. L’idée était d’être présent dans la rubrique Actualités, afin de présenter de temps à autre des photographes dont le travail est relayé sur Impression Graphique. Alors oui, lors de ma première intervention dans cet espace j’ai ouvert un topic au sujet de Laurent Menicucci en joignant le lien vers l’interview que je venais de publier sur le blog. Mais il n’a pas fallu deux minutes pour qu’un modérateur me tombe sur le paletot en me demandant « En fait tu es juste ici pour faire de la pub ?« 

On peut me rappeler les règles, je n’ai rien contre, mais j’aimerais qu’on y mette les formes. Les formules de politesses ne sont pas faites pour les chiens. Ceci étant dit, je resterai loin de ce genre d’outils.

La prochaine fois on me cause meilleur ou…

Sinon ?

Mon amie et collaboratrice Jennifer Fontaine vient de mettre le fruit de l’un de ses travaux. Il s’agit du site pour le Cocon de Décoration de Julie Hembert. Vous pouvez lui dire tout le bien que vous pensez de sa réalisation sur le billet correspondant publié sur son blog tout neuf tout beau.

Petite pause.

Êtes-vous capable de ne plus toucher votre clavier et votre souris pendant deux minutes ? Pour le savoir, allez donc écouter le doux bruit des vagues sur Do Nothing for 2 minutes.

Nous sommes le 31 janvier et il reste encore quelques heures pour souhaiter la bonne année. Celle de ce cabinet d’avocats est excellente.

Ce soir c’est le retour de Top Chef sur M6.

Voici des images élégantes de cet esprit fooding …

Pour finir.

Je ne pouvais pas me sauver sans une petite ressource. Voici 40 thèmes WordPress Portfolio.

J’aime la semaine mythomane de Nicolas Bedos

capture la semaine mythomane de Nicolas Bedos

Je me demande encore ce que je vais faire de ce blog, ce que je vais y distribuer. Le web (et ce qu’il s’y passe) doit en être le thème principal, mais pas que. Après tout,  je m’intéresse à presque tout du moment que ce tout entraine une émotion. Bref, je cherche encore une tonalité, un angle, un point de vue…

Dire, présenter ce que l’on aime. Je ferai ça aussi. Et je commence même tout de suite maintenant. Par un fils de. Je me moque d’ailleurs que ce soit un fils de. L’essentiel est le talent. Nicolas Bedos est un fils de. Et je trouve qu’il a du talent. Et une belle gueule. Je n’ai rien lu de lui, ni vu aucune de ses pièces de théâtre. Je ne suis pas lecteur ni spectateur parisien. Je l’ai par contre aperçu sur quelques plateaux de télévision. J’ai encore une télévision. Pas un écran total du genre qui épouse dans toute sa longueur le mur d’un living. Juste un téléviseur entubé qui sera lourd comme un cheval mort quand il faudra l’emmener en un morceau à la déchetterie des environs.

(suite…)